Le capital humain, ou le management 2.0

Renouveau

Les décennies passent et avec elles les méthodes de management évoluent. Aujourd’hui, le capital humain est en plein essor.

Son objectif : gérer les membres d’une équipe de manière plus équitable, pour créer le plus de valeur possible à l’entreprise.

Décloisonner les liens hiérarchiques

Alors que depuis toujours, la hiérarchie impose son autorité, c’est une autre dimension qui s’impose dans les entreprises, avec le capital humain. Certains estiment même que l’heure n’est plus aux Ressource Humaines : il faut penser « Capital Humain ». L’équipe devient plus solidaire, avec la volonté de ne plus différencier les professionnels sous prétexte de hiérarchie.

Ressource fondamentale : l’homme au centre

Aujourd’hui, développer les aptitudes passe avant tout. Les managers investissent sur la formation de leurs salariés, comme celle d’HEC Paris par exemple, en évaluant le retour sur investissement de cette démarche. Un salarié mieux formé parvient à accomplir de nouvelles tâches, il devient plus rentable.

La productivité n’est plus l’unique priorité

Ainsi, le management d’une équipe consiste désormais en la valorisation des compétences de chacun, pour créer une valeur ajoutée à l’entreprise.

Besoin d’équité et de transparence

Le capital humain ne peut être instauré sans la notion d’équité. Chaque membre de l’entreprise possède ses propres compétences, chacun a de la valeur, sans distinction de poste.

L’équipe ne forme plus qu’un

Cette vision honnête et ouverte du management implique également de la transparence : pour permettre à chaque professionnel de mener à bien son travail, il doit accéder à l’information, communiquer avec les collaborateurs. Pour cela, il s’avère efficace de le laisser négocier lui-même ses propres missions avec eux. Chacun a ses propres responsabilités, chacun peut porter un projet collectif.

Mise en confiance des collaborateurs

Lorsqu’ils ont affaire à un professionnel qui maîtrise le cœur de son activité, les collaborateurs comprennent chaque information qui leur est fournie, car elle a une explication logique et concrète. Tandis qu’avant, les négociations tournaient autour de la notion de hiérarchie, peu explicite pour les collaborateurs et clients, aujourd’hui, l’activité et les compétences de chacun sont mises en avant. Une transparence qui permet d’avoir confiance.

Développement responsabilité collective

Le décloisonnement de la hiérarchie renforce la dimension du travail d’équipe : avec les compétences de chacun, le manager obtient un résultat global, riche de forces de chacun. La responsabilité collective a de multiples avantages, à commencer par le fait qu’elle rend chaque membre d’une équipe, acteur. La gloire ne revient pas à un décideur, mais au groupe. Le capital humain ne se base pas uniquement sur l’individu : elle part de l’individu pour servir le groupe.

Un autre regard sur la notion de coût

Le capital humain ne mise pas tout sur le coût ou la productivité : il mise maintenant beaucoup plus sur les compétences de chacun, et sur la qualité du travail. Une qualité qui ouvre d’autres horizons, tout aussi rentables, sinon plus. Car ils valorisent la qualité du travail, le sérieux des professionnels.

Written by ADD+Gauthier

Auteur du blog ADD Management Durable, je suis acteur de la transformation du management de projet et vous propose de partager ici mes découvertes, réflexions... N'hésitez pas à partager les votre ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *